Christophe Urios : « On aura un bloc, qui sera un bloc physique, avec que des équipes physiques, difficiles à jouer »