Christophe Urios : “Le Japon ? Pour moi, ce sera la surprise du Mondial”

 

Interrogé par l’Equipe, notre manager, Christophe Urios, s’est confié sur les équipes qu’il voyait aller loin lors de cette Coupe du Monde, qui va démarrer au Japon : « À mon sens, tous les derniers carrés de Coupes du monde se résument de cette façon : trois grands favoris et une surprise. Selon moi, ceux qui doivent aller au bout sont la Nouvelle-Zélande, l’Afrique du Sud et l’Angleterre. Mon outsider : le Japon ».

 

Il s’est aussi confié sur l’équipe qu’il voyait créer la surprise, le Japon : « Pour moi, ce sera la surprise du Mondial. Ils jouent chez eux, ils se préparent depuis quatre ans. C’est mon pari. Le grand public va découvrir l’incroyable capacité des Japonais à jouer vite. Ils devraient exceller dans les rucks rapides. Contrairement à beaucoup d’équipes qui misent sur la contre-attaque, eux fondent tout sur l’attaque. Ils vont régaler tout le monde ».

 

Il est aussi revenu sur une autre équipe qu’il voyait aller loin dans la compétition, l’Afrique du Sud : « Elle a beaucoup progressé à mon sens. Elle s’est rapprochée à nouveau de ce qui a toujours fait sa force : sa capacité à mettre énormément de pression à l’adversaire. Elle s’en était un peu éloignée ces dernières années du fait des différents managers. Aujourd’hui elle a retrouvé ça. Les ‘Sud-Afs’ sont très costauds, ils défendent dur. Il y avait longtemps qu’on ne les avait pas vus comme ça ».

 

Pour finir, il est revenu sur les favoris de notre poule, l’Angleterre : « Je me suis régalé à voir jouer l’Angleterre contre l’Irlande. Ils leur ont en mis cinquante à Twickenham (57-15, le 24 août dernier). Les Anglais seront dangereux parce qu’ils sont très, très costauds. Ils ont la Coupe en tête depuis quatre ans à la différence de nous. Nous, on se prépare depuis trois mois. Ça change de staff, ça change de joueurs en permanence. Les Anglais, c’est une forme de continuité liée à leur détermination habituelle : ça les rend dangereux ».