Jefferson Poirot : “On doit repartir avec beaucoup d’humilité”

 

Interrogé par Sud-Ouest, notre pilier gauche international, Jefferson Poirot, reconnaît avoir vécu une fin de match stressante lors de la rencontre contre l’Argentine pour l’ouverture de la Coup du Monde : “Stressant ! Parce qu’on fait tout pour que ce soit plus facile et qu’au final, on se le rend difficile […] Cette fois-ci, ça tombe de notre côté. Je ne vais pas non plus vous cacher ma joie, je ne vais pas non plus vous dire que je suis mécontent. Aujourd’hui, l’issue est pour nous et c’est tant mieux. Ce match, il est bien quand même : il y a matière à travailler, il nous servira. Demain, quand on va se remettre au boulot […] On doit repartir avec beaucoup d’humilité“.

 

Il revient aussi sur la façon dont il a vécu la pénalité manquée par Emiliano Boffelli en fin de rencontre : “J’étais fou ! Il y a tellement de mauvais souvenirs qui sont revenus à ce moment-là que je me suis dit : ‘Ce n’est pas possible, ça ne peut pas encore une fois tomber contre nous. On ne peut pas encore une fois répéter ce scénario !’. Ça nous est arrivé tellement de fois que je vous avoue que je ne l’ai pas regardée. Pour tout vous dire, quand il la loupe, je commence à courir vers le terrain et je me fais rattraper par le délégué. En fait, je ne savais pas qu’il restait 15 secondes (rires). Ascenseur émotionnel encore une fois“.