Jefferson Poirot : « Peut-être que le supplément d’âme ou l’énergie qu’ils ont perdus à parler, c’est l’énergie qui leur a manquée à la fin »