Christophe Urios : « Tactiquement, les choix étaient mauvais et je suis surpris que cela n’ait pas été corrigé »