Alexandre Roumat : “J’ai du penser qu’à une main avec la taille de mon bras, j’allais passer plus facilement au-dessus des défenseurs”

 

Interrogé par le Midi Olympique, notre troisième ligne, Alexandre Roumat, est revenu sur l’action qui mène à l’essai de Lasha Tabidze, lors de la rencontre contre le Stade Français : “Le demi de mêlée parisien Arthur Coville que je connais bien, a tapé un coup de pied par-dessus. Je n’ai pas pu le contrer et nous avons même discuté pendant quelques secondes, il semblait plutôt satisfait de son geste… Et puis, tout d’un coup les planètes se sont alignées. Nans Ducuing est revenu vers nous avec ses courses chaloupées et tout c’est fait de manière instinctive. Dans ce genre de moments, on travaille en lecture. J’ai levé les bras pour que Nans puisse me voir, il a fixé deux défenseurs et m’a servi. Je ne me suis pas senti capable d’y aller seul, vu les gars qui revenaient sur moi. J’ai senti Lasha qui venait de faire une course de 50m à mon intérieur. Alors pourquoi je l’ai servi à une main ? Je ne saurais pas vous dire, tout allait trop vite, j’ai du penser qu’à une main avec la taille de mon bras, j’allais passer plus facilement au-dessus des défenseurs“.