Christophe Urios : “Comme c’était une tradition, je ne voulais surtout pas la changer”

 

Interrogé au micro d’ARL, notre manager, Christophe Urios, est revenu sur la journée passée par les joueurs dans l’appellation Côtes de Bourg pour participer aux vendanges : « Quand tu vas au contact des gens, de ton public, ils répondent présents. Ce sont forcément des journées qui ne sont pas neutres. On était coincés entre Montpellier et Lyon, pour nous c’est un peu comme si on jouait le PSG et Marseille. Aller faire les vendanges, ça peut être mal interprété, mais comme c’était une tradition, je ne voulais surtout pas la changer. Les vendanges, c’est comme ça, c’est maintenant ou dans un an. J’ai trouvé que la journée c’était plutôt bien passée. Elle était contraignante pour nous, mais on l’a abordé avec beaucoup de plaisir. Les mecs se sont régalés à faire la petite demi-heure, quarante cinq minutes de vendanges. Ensuite on a fait un bon petit repas sympa. On s’est entraîné sur un stade que l’on ne connaissait pas avec beaucoup de gens très euphoriques, content de nous voir. C’est ça aussi l’histoire d’une équipe. Les gars étaient contents. Ils sont fiers de ça. Ils savent qu’ils ont fait un bon début de championnat et ils aiment bien quand on leur dit que c’est bien ce qu’ils font ».