Christophe Urios : “Le banc de touche de Lyon a amené des choses et le nôtre n’a pas assez amené”

 

Interrogé au micro d’ARL, notre manager, Christophe Urios, s’est montré critique sur l’apport de son banc de touche lors de la rencontre contre Lyon, le week-end dernier : « Ce qui a aussi fait la différence sur le match, c’est le banc de touche. Je trouve que le banc de touche de Lyon a amené des choses et le nôtre n’a pas assez amené. J’en parle de façon très claire parce que je leur ai dit. Ce n’est pas un secret. On avait fait le choix de faire 6 et 2 sur le banc de touche et il n’a pas été assez important dans le match. Tout ça fait que l’on perd le match de deux points. Le banc de touche avait été performant à Montpellier, à Castres aussi. On avait fait 6 et 2 parce que je savais que Lyon allait le faire parce qu’ils le font toujours contre les gros, mais leurs remplaçants ont amené plus d’impact que ce qu’on a été capables de faire nous. C’était dans la période, où on était un peu moins à l’aise, même si l’on n’était pas en difficulté. On contrôlait le match, mais on ne l’a plus contrôlé du tout à partir de la 70ème minute où les conséquences ont été dramatiques. On fait ce mauvais choix, on perd la mêlée. Sur la touche, il y a un ballon porté, ils font une grosse séquence, on fait une faute et on se retrouve à 14. Ils reprennent mêlée et marquent sur la mêlée. Le match on le perd en deux minutes. Ce sont des choses sur lesquelles on doit apprendre et progresser. Un match de rugby, ça se joue parfois sur des détails. Il y a des moments importants dans un match et là on a manqué de lucidité, de maîtrise collective. Ça doit nous permettre de continuer à progresser ce week-end et surtout sur le week-end à Brive, chez une équipe qui est étonnante et qui marche très fort. Ils foutent des trempes à tout le monde chez elle. Ça va être intéressant de voir comme on a progressé de ce match ».