Christophe Urios : « Avoir Semi sur le banc, quelque part, c’est rassurant pour moi »