Romain Briatte : « En première mi-temps on les inquiète, on est pas mal en mêlée, en touche c’est kif-kif »