Retour sur le premier entrainement ouvert au public : sueur et bonne humeur

L’horaire était fixé à 10 heures, hier, pour le premier entrainement de l’année ouvert au public. A tout hasard, nous sommes arrivés bien avant, vers 9h40, avec la belle surprise de voir, déjà, les joueurs de l’Union Bordeaux-Bègles à l’oeuvre à Moga. D’abord, il est à signaler que le stade Moga est métamorphosé. Finies les vieilles publicités accrochées aux tribunes, qui tombaient en lambeaux… Finie cette impression de ‘délabrement’ (même si le mot peut paraître fort). Le nouveau complexe, flambant neuf, pue le professionnalisme à plein nez. Finie, aussi, cette impression de travailler avec les moyens du bord. Une armée d’assistants s’occupent des joueurs, avec précision et chaque rôle semble clairement défini. C’est une excellente impression que nous avons ressenti lors de cette séance où les joueurs, disons-le clairement, ont bien morflé physiquement. Mais pas que. Le staff, et les joueurs eux-mêmes, pendant près de deux heures de courses et d’efforts, non-stop, s’encourageaient, luttaient, ne baissaient pas la tête. Et pourtant, très honnêtement, l’on se demande encore comment ils ont pu résister à cette charge de travail en plein cagnard…

Après plus de deux heures passées à Moga, en voyant les joueurs se donner autant, tout en ayant cette forte impression qu’ils se préparaient déjà à l’objectif espéré de tous les supporters à savoir le Top6, sans oublier un effectif sur le papier qui tient plus que la route… Nous sommes, vraiment, optimistes. Bien sûr, il faudra de la régularité et Rory Teague – charmant et communiquant avec les supporters lors de cette séance – aura la lourde tâche de transformer ses propos en acte. Mais ce n’est pas la seconde partie de saison dernière qu’il fallait le juger, et bien cette saison 2018-2019. Ce qui est certain, c’est qu’il a tout pour réussir : des joueurs jeunes, talentueux, des joueurs expérimentés, des joueurs “stars”, des conditions de travail idylliques et professionnelles, un public toujours présent. “Nous” allons réussir, il ne peut en être autrement.

Allez, retour, par quelques images, sur cette séance.

Plusieurs tours de terrain, pour avants et arrières, avec Blair Connor et Nans Ducuing en tête pour les coureurs, et l’excellente forme de Clément Maynadier pour les avants.

 

Il y a aussi le ludique, la base de tout, avec pour le perdant au “pierre-ciseau-feuille”, de la pompe !

 

Efforts physiques, mais l’on n’oublie pas le ballon, et c’est forcément appréciable pour tous.

 

Il n’y a pas que sur le terrain que cela travaille, mais également sur les nouvelles installations flambant neuves, sorties dehors pour l’occasion.

 

Puis, il y a des ateliers “étranges”, que nous appelons pour celui-ci l’atelier “Walking Dead”, fait pour travailler les muscles, la cohésion, et la précision.

 

Quelques “oppositions” aussi, évidemment.

 

Et en conclusion, des lancements de jeu de Matthieu Jalibert, sous les conseils – très écoutés de tous – de Brock James.

 

L’on termine par quelques clichés avec une majorité de nouvelles têtes de l’UBB.