Jefferson Poirot : “Je n’ai joué qu’un seul quart de finale en club. C’était avec Brive, et c’était un encore plus grand souvenir, à l’heure d’aujourd’hui”

 

Interrogé au micro d’ARL, notre pilier gauche et capitaine, Jefferson Poirot, s’est confié sur la façon dont il avait motivé ses joueurs avant ce quart de finale contre Édimbourg : “Mine de rien, on a quand même un championnat très accroché, avec des matchs tendus, avec de contextes où on s’est déplacé sur des matchs difficiles, où on a reçu. Je me souviens le match retour contre Édimbourg, on en parlait comme un huitième de finale. On savait que l’on pouvait se qualifier sur ce match. Il y a quand même eu des matchs assez tendus, où on a eu une petite expérience commune. Ce sont des ressorts sur lesquels j’ai pu appuyer. Mais mon discours sur toute la fin de semaine, ça a été de rappeler d’être fier de le jouer, d’être enthousiaste, d’avoir beaucoup de joie. C’est quelque chose d’incroyable. Je leur ai rappelé aussi tout à l’heure, que je n’ai joué qu’un seul quart de finale en club. C’était avec Brive, et c’était un encore plus grand souvenir, à l’heure d’aujourd’hui. J’espère que je vais m’en créer d’autre et qu’on va le prendre avec joie et ne pas être timides ou bridés par peur de mal faire. Quoi qu’il arrive on ne fera pas mal“.