Nans Ducuing : “J’avais pris un énorme transat comme on dit, j’avais pris Oosthuizen lancé comme un frelon”

 

Dans le cadre de l’émission 2v1 coanimée par Benjamin Kayser et François Trillo, Nans Ducuing est revenu sur ses premières sélections en équipe de France en 2017, lors de la tournée en Afrique du Sud :

Tournée 2017 en Afrique du Sud, où je suis appelé, donc comme un enfant. C’est sûr, je le dis souvent, j’ai 4 sélections, 4 défaites et 142 points encaissés donc c’est un joli CV en équipe de France. Mais encore une fois, c’est vrai que ça avait été compliqué cette tournée parce qu’on avait perdu les trois matchs mais c’était les premières sélections donc j’étais tellement content. Je n’en garde que des bons souvenirs. C’est vrai que sur le terrain ça avait été un peu plus compliqué, surtout qu’en première sélection, j’avais pris un énorme transat comme on dit, j’avais pris Oosthuizen lancé comme un frelon. Il m’avait éteint la couenne et il avait marqué. Encore une fois c’était dans un stade plein, c’est une autre sphère, Benjamin connaît ça, c’est clairement du bonheur à l’état pur. La Marseillaise, d’être avec des grands joueurs et jouer dans des grands stades contre des grandes équipes, honnêtement c’est bandant.