Joris Segonds : “Je ne peux même pas me réfugier derrière cette excuse pour les autres loupés car je n’avais plus aucune douleur”

 

Interrogé dans les colonnes du Midi Olympique, le demi d’ouverture parisien, Joris Segonds, est revenu sur les raisons de son premier échec au pied lors de la rencontre face à l’UBB : “En prenant mes pas d’élan, ma cheville et mon genou ont complètement tourné. Ne me demandez pas pourquoi, je ne sais pas ce que j’ai fichu. Résultat : je n’ai eu aucune force dans ma frappe et le ballon est péniblement arrivé jusque dans les 22 mètres des Bordelais. Sur le coup, j’ai eu très peur. Pendant deux à trois minutes, je n’arrivais plus à poser le pied par terre. Le kiné m’a filé un cachet pour la douleur et ensuite, c’est rentré dans l’ordre. Je ne peux même pas me réfugier derrière cette excuse pour les autres loupés car je n’avais plus aucune douleur“.