Laurent Marti : “Il y a des postes clés où il faut faire en sorte d’avoir des Jiffs. On ne peut pas se permettre d’avoir des remplaçants non-Jiff”

 

Interrogé dans les colonnes de Midi Olympique, le président de l’UBB, Laurent Marti, s’est confié sur l’arrivée du demi d’ouverture du Racing 92, François Trinh-Duc en vue de la saison prochaine : “C’est aussi une opportunité. Nous avons un problème de Jiffs à l’UBB. Nous devons en rajouter dans notre effectif. Actuellement, nous sommes le moins bon élève du Top 14 alors que nous formons beaucoup. Il y a des postes clés où il faut faire en sorte d’avoir des Jiffs. On ne peut pas se permettre d’avoir des remplaçants non-Jiff et c’est un peu notre problème cette année. Louis et François n’ont plus rien à prouver et ils viennent pour un contrat très raisonnable. Ils n’ont pas fait le choix de l’argent croyez-moi. Ils veulent se remettre en danger dans un nouveau club. Ils ont fait déménager leur famille certainement pour une seule saison et cela démontre leur motivation. C’est ce qui nous a beaucoup plu avec Christophe dans cette opération. On sait qu’une équipe c’est un équilibre. Les étrangers font du bien et les garçons d’expérience d’un certain âge il en faut aussi, tout comme des jeunes. Notre effectif est plutôt jeune. Ils ont beaucoup d’expérience, un très bon état d’esprit et ils ont déjà de très bonnes relations avec les joueurs de notre effectif. Ils cochaient toutes les cases“.