Laurent Marti : “Sans emprunts possibles, de nombreux clubs auraient coulé, sauf à faire rentrer de nouveaux investisseurs”

 

Interrogé dans les colonnes de Midi Olympique, le président de l’UBB, Laurent Marti, est revenu sur les pistes étudiés pour limiter le déficit : “On travaille sur tous les tableaux. On a veillé à ce que notre masse salariale soit un peu réduite l’année prochaine. Ca sera le cas tout en gardant une équipe tout aussi compétitive sinon plus. Mais aucun club ne va couler. Aucun. On est tous sur les mêmes déficits et aucun club ne coulera. Pourquoi ? Parce qu’on va tous emprunter et étaler notre dette et puis on fera des efforts chaque année. Mais sans emprunts possibles, de nombreux clubs auraient coulé, sauf à faire rentrer de nouveaux investisseurs“.