Guy Novès : “Si, demain, Bordeaux bat Toulouse en demie, ce sera l’exploit du siècle”

 

Interrogé dans les colonnes de Midi Olympique, l’ancien sélectionneur national, Guy Novès, s’est confié sur le rôle d’un manager à l’approche des demi-finales : “Ca dépend du groupe, des individus qui le composent et des objectifs du club. Se qualifier pour une demi-finale, est-ce la finalité du club ? Est-ce une progression par rapport à la saison précédente ? C’est peut-être le cas de La Rochelle par exemple. Si on prend l’UBB qui a battu Clermont en barrage, c’est presque l’aboutissement d’une saison extraordinaire. Pour le Racing, ça l’est un peu moins. L’objectif affiché par le club est de gagner le Brennus. Enfin pour Toulouse, être en demi-finale, c’est un passage obligé. C’est comme décroché son baccalauréat quand on veut faire des études supérieures. Le management doit donc être complètement différent d’une équipe à l’autre. C’est l’histoire du club qui dicte le management et l’approche de la demi-finale. J’imagine les Bordelais se dire qu’ils n’ont rien à perdre face à Toulouse car cette équipe a déjà battu tous ces adversaires potentiels. Si, demain, Bordeaux bat Toulouse en demie, ce sera l’exploit du siècle. L’approche de Christophe Urios sera donc différente de celle d’Ugo Mola, Laurent Travers ou Jono Gibbes“.