Jefferson Poirot : “Avant le barrage face à Clermont, c’est Kane Douglas qui a pris la parole”

 

Interrogé par l’Equipe, notre pilier gauche et capitaine, Jefferson Poirot, est revenu sur sa vision collective du rôle de capitaine : “Oui et ce sera toujours le cas. Je suis persuadé que ce que je dis peut avoir un impact sur eux. Mais je suis encore plus persuadé qu’en fonction de la personne qui le dit, l’impact sera différent. Un capitaine qui veut tout faire, tout contrôler, il s’épuise et il épuise ses partenaires. C’est rafraîchissant d’avoir plusieurs voix. Par exemple, avant le barrage face à Clermont, c’est Kane Douglas qui a pris la parole. Il a fait une finale de Coupe du monde, il est respecté dans notre vestiaire. Il ne parle pas beaucoup, mais quand il le fait, c’est toujours très juste et compris par tout le monde. Je suis toujours dans cette recherche de savoir, par rapport au contexte, ce qui sera le mieux pour l’équipe. Kane, je savais que ça aurait de l’impact. Il l’avait déjà fait avant la demi-finale de Challenge face à Bristol (défaite 37-20 a.p.)“.