Julien Laïrle : “Ces années m’ont légué la rigueur, la capacité à comprendre qu’il ne suffit pas d’avoir de très bons joueurs pour gagner, mais un groupe qui a envie de construire un projet ensemble”

 

Interrogé par Sud-Ouest, notre entraîneur des avants, Julien Laïrle, s’est confié sur ce qu’il avait tiré de ses années toulousaines : “Je les ai surtout vécues via mon père. J’ai été propulsé analyste vidéo, mais c’était plus à sa demande qu’à celle de Guy Novès. Ces années m’ont légué la rigueur, la capacité à comprendre qu’il ne suffit pas d’avoir de très bons joueurs pour gagner, mais un groupe qui a envie de construire un projet ensemble. La génération de Cazalbou, Ougier, Cigana, Miorin, Belot ou la deuxième, celle qui était là lorsque mon père est revenu au Stade Toulousain, composée de Christian Califano, Franck Tournaire ou Jean-Baptiste Poux : c’étaient des gonzes qui avaient envie de tout gagner“.