Laurent Marti : “Il y a encore une zone de flou qui m’inquiète parfois”

 

Interrogé par Sud-Ouest, le président de l’UBB, Laurent Marti, est revenu sur les pertes occasionnées par l’absence de public la saison passée : “Notre déficit prévisionnel s’est situé entre 11 et 12 millions d’euros entre la perte de la billetterie, la perte des buvettes qui constituent une source de recettes non négligeables car elles fonctionnent très bien. Et la perte du partenariat qui était lié au réceptif […] On avait souscrit un PGE de cinq millions d’euros mais on n’est plus sûr de vouloir l’utiliser en totalité car il y a eu une grosse solidarité autour du club […] Nous espérons que l’État mettra en place des compensations. On a eu des exonérations de charges et des compensations de pertes de recettes. Mais tout n’a pas encore été touché, tout n’est pas validé à 100 %. Il y a encore une zone de flou qui m’inquiète parfois“.