Christophe Urios : “En 20 ans d’entraînement de pro, j’ai rarement eu un groupe aussi fort humainement…”

 

Interrogé dans les colonnes de Midi Olympique, notre manager, Christophe Urios, est revenu sur le départ programmé de Ben Lam : “C’est toujours une déception de perdre des joueurs très bien intégrés et performants. Et encore plus dommage à Bordeaux car j’ai la chance d’entraîner un groupe qui vit vraiment dans la bonne humeur. En 20 ans d’entraînement de pro, j’ai rarement eu un groupe aussi fort humainement… Oyo, c’était fort, mais différent. Il n’y avait pas autant de déconnade, de joueurs capables de mettre de la bonne humeur. Le groupe était très fort, sain, riche, travailleur. Ici c’est pareil mais avec cette touche de bien vivre. Pour en revenir à Lam, le recrutement se fait sur trois points : l’état d’esprit, le potentiel et la complémentarité, et enfin le financier. Le problème de Ben, c’est qu’on ne s’attendait pas à perdre UJ Seuteni. Ben devait donner une réponse immédiate, et on n’a pas pu le bloquer car on ne savait pas comment compenser le départ d’UJ qui, en plus d’être un grand joueur et d’être un super mec, est JIFF. On n’était pas sûr de pouvoir garder Ben, donc on ne pouvait pas le bloquer“.