Alexandre Roumat : « On me demande souvent si ce n’est pas difficile de porter ce nom, pas du tout »

 

Interrogé par Le Quotidien du Sport, notre troisième ligne, Alexandre Roumat, est revenu sur le fait d’être le fils d’un ancien international, et de l’apport que ce dernier peut avoir dans ses choix : « On discute beaucoup. On me demande souvent si ce n’est pas difficile de porter ce nom, pas du tout. Je l’ai toujours pris de manière positive, je suis fier de lui, il est de bons conseils. Après, c’est à moi de faire mes preuves sur le terrain, de montrer que je suis professionnel grâce à mes qualités, pas grâce à mon statut de ‘fils de’. Mes parents m’ont toujours soutenu dans mes choix, me laissant libre. J’ai toujours voulu faire du rugby, mon papa ne voulait pas que je commence trop tôt, il m’avait mis à la Cesta Punta, mais je suis rapidement revenu sur les terrains« .