Christophe Urios : « Sur les deux matches de Coupe d’Europe, les Rochelais font les fanfarons… Mais honnêtement, on ne les a pas joués. La preuve, on a mis des joueurs au repos »

 

Interrogé par l’Equipe, le manager de l’UBB, Christophe Urios, s’est confié sur le comportement de son staff durant cette période compliquée : « Tout le monde s’est un peu protégé. Mais comme je ne l’avais jamais vécu, je l’ai découvert. Quand c’est dur, il faut s’accrocher et ne pas rejeter la faute sur l’autre ou chercher un coupable. Je ne cherche pas de coupable. Le coupable, c’est moi. On cherchait des solutions, on ne les trouvait pas« .

 

Il est aussi revenu sur l’élimination en Champions Cup face au Stade Rochelais : « On n’y était pas. C’est très facile à comprendre. Suite à notre défaite en Top 14 le week-end précédent (15-16), je savais que ce serait difficile de mobiliser les mecs face au même adversaire. Ils avaient déjà la tête à Montpellier. Si on avait joué un adversaire étranger, ça aurait peut-être été un peu différent […] On s’était mis en difficulté en Top 14, donc on était préoccupés par ça. Si on avait battu La Rochelle en Top 14, on aurait vu une autre équipe de l’UBB en Coupe d’Europe. Là, on n’était pas mobilisés […] Sur les deux matches de Coupe d’Europe, les Rochelais font les fanfarons… Mais honnêtement, on ne les a pas joués. La preuve, on a mis des joueurs au repos« .