Ntamack : “Le jeu ? Une touche de panache parce que c’est ça Bègles !”

Emile Ntamack

 

Nouveau au club, Émile Ntamack aura forcément une approche différente de son prédécesseur Vincent Etcheto. Il l’explique au micro de TV7 pour l’émission Top Rugby. “Je vais leur apporter un nouveau regard, forcément, quand il y a une nouvelle personne… Ce n’est pas une question de savoir faire, mais je vais aborder le rugby à ma manière. Par rapport aussi à leurs qualités car ils ont des qualités particulières en tant que joueurs et d’équipe, donc on essaye de trouver un rugby qui pourrait les mettre dans l’efficacité, en y attachant bien sur une touche de panache parce que c’est ça Bègles, ce côté flamboyant qu’il faut conserver, et bien sur le rendre le plus efficace possible”.

 

Et il attend déjà le match de milieu de semaine, face à Bayonne, avec impatience pour savoir si le travail effectué jusque là portera ses fruits. « Tout ce qu’on travaille, c’est dans l’optique et le secret espoir qu’on soit bon, sinon on ne le ferait pas. On pense qu’en développant ces formes de jeu, cette façon de procéder, cela nous permettra de passer ces obstacles-là. Mais on est dans le travail, on a le match de Bayonne qui sera vraiment un match difficile sur l’aspect physique parce que ça viendra compléter le travail de la semaine. Mais cette opposition nous permettra de nous évaluer, de voir un peu les choses qui manquent, qui marchent, qui restent encore à améliorer. Il n’y a pas d’inquiétude pour le moment, le groupe est en bonne santé dans la mesure où on n’a pas trop de bobos, à part Séb Tao… On a des garçons qui sont arrivés quand même prêts. Dans le travail préparatoire et dans la disponibilité, on a des garçons qui répondent bien ».