Etcheto : “J’avais un rapport exceptionnel avec ce groupe de joueurs”

Yann Lesgourgues et Vincent Etcheto

 

Sur Sud Radio, Vincent Etcheto a confié ce qu’il attendait cette saison de Bayonne, mais aussi comment s’est terminée son aventure bordelaise. « J’ai découvert tous les niveaux en tant qu’entraîneur. C’est une nouvelle aventure à chaque fois, une découverte d’hommes. Je travaille avec des convictions, ce ne sont pas des certitudes, qui m’ont été aussi léguées. Et ça ne me fait pas du tout peur. A Bordeaux, ça a été une belle aventure, je ne suis parti qu’avec de bons souvenirs, je n’ai aucun regret. Ça a été six ans avec ce club, ça aurait pu être une septième année si mon contrat n’avait pas été rompu de façon un peu précoce. Six ans, dans une carrière d’entraîneur de Top 14, je trouve que c’est assez long, je suis assez fier de ce parcours ».

 

Et vis-à-vis de sa relation avec Laurent Marti ? Tout va bien, les deux hommes s’apprécient.

« Il n’y a eu aucune tension avec le Président Marti. C’était quelqu’un que j’apprécie, je pense qu’il m’apprécie beaucoup lui aussi humainement. Sportivement, Laurent a pensé qu’à un moment donné, pour que le club évolue et pour que l’équipe soit encore plus compétitive, il fallait changer quelque chose. Peut-être qu’il s’est dit que moi, cela faisait six ans que j’étais là, que ça faisait longtemps, et que mon discours lassait… Je lui ai dit, je ne comprends pas ces raisons, mais je les accepte. Il est patron d’une entreprise et il s’est dit qu’en me changeant, il allait faire avancer son club, je ne peux rien dire ! Je suis déçu parce que j’avais un rapport exceptionnel avec le staff et surtout avec le groupe de joueurs. Donc c’est frustrant quand on aime des gens, qu’on travaille bien avec eux, qu’on arrive à se qualifier pour la première fois pour la grande coupe d’Europe, avec le premier match au grand stade à Bordeaux… On me met le gâteau au bord des lèvres et on me l’enlève au dernier moment. C’est frustrant. Mais sur le moment j’étais ni aigri, ni acariâtre, j’étais triste de finir cette aventure avec ce groupe d’hommes-là. Après, la décision je la respecte, ça a été fait de manière très correcte, il n’y a pas eu de scandale, c’est quelqu’un de bien et moi je ne suis pas quelqu’un de si mal que ça à ce niveau-là ».

 

Sud Radio