Antoine Miquel : « Dès que l’on marque des points, que ce soit un essai ou une pénalité, derrière on ne valide pas forcément ce travail sur la réception de coup d’envoi »

 

Invité des studios de TV7 pour participer à l’émission Top Rugby, notre troisième ligne, Antoine Miquel, s’est confié sur les difficultés montrées par l’UBB sur les coups de renvoi après avoir marqué des points : « C’est un peu le pêché que l’on a depuis le début de saison, dès que l’on marque des points, que ce soit un essai ou une pénalité, derrière on ne valide pas forcément ce travail sur la réception de coup d’envoi. Ce sont des choses qu’il faut travailler, comme les rucks, mais si on était parfait, on serait premiers du championnat. Il nous reste encore des choses à travailler« .

 

Il reconnait aussi que l’équipe n’a pas vraiment évoqué le bonus offensif lors de la rencontre contre Castres : « On n’en a pas du tout parlé. Ce qui était important pour nous, c’était vraiment de gagner. On l’avait dit, on voulait les décrocher et si on les décroche au score, c’est sûr qu’un point de bonus offensif, ça aurait été bon à prendre. Mais ce qui était vraiment important, c’était les quatre points de la victoire« .