Madaule : “On était tous abasourdis, français comme étrangers”

Louis-Benoit Madaule

 

 

Dans les colonnes de Sud-Ouest, Louis-Benoît Madaule est revenu sur la journée d’hier où les joueurs ont commencé la mise en place sans savoir que le match serait annulé mais où l’ambiance était pesante à cause des événements de la veille : « On a essayé d’être concentré, précis. Mais il y avait une ambiance pesante. On était tous abasourdis, français comme étrangers. Personne n’avait dormi avant 1 heure du matin. Le discours, en anglais, de Jandre (Marais), c’était… […] Le rugby nous aurait peut-être changé les idées, permis de penser à autre chose. Mais depuis hier (soir), ce n’était plus une fête. On est très tous tristes […] On va repartir ».