Dubié : “Ce turnover permanent, c’est quelque chose que je ne connaissais pas”

Jean-Baptiste Dubié

 

Alors que la Champions Cup est terminé et que se profile avec Castres la fin du groupe de 16 matchs consécutifs, Jean-Baptiste Dubié revient pour Rugbyrama sur le turnover réalisé depuis le début de saison par Raphaël Ibanez et son staff (encore 13 changements par rapport aux titulaires contre Clermont) : “Ce turnover permanent, c’est quelque chose que je ne connaissais pas. Moi, venant de Mont-de-Marsan… On n’avait pas un effectif assez fourni pour faire ça. C’était plus s’économiser la semaine pour pouvoir jouer le week-end et faire 26 matches dans la saison que ce qu’on fait ici où on travaille très dur la semaine pour être très performant chaque fois que l’on est aligné […] Quand tu fais un bon match, tu as envie de poursuivre sur la lancée. Parce qu’on a tous été habitués à l’idée qu’il fallait enchaîner les matches pour être bon. Les coaches ne sont pas insensibles aux bonnes performances mais on connaît la règle […] C’est parfois difficile parce qu’on fait tous la gueule à un moment ou à un autre dans la saison, cela fait partie du jeu et de notre sport, mais la proximité des joueurs au sein du groupe, c’est aussi une clé de la réussite”.