Connor : “C’est impossible, c’est génétique”

 Blair Connor torse nu et tatouage (2)

 

Arrivé avec sa planche de surf à l’aéroport de Bordeaux afin d’y signer son contrat avec l’UBB, Blair Connor est un joueur… atypique. Désormais proche de Lacanau, il en profite régulièrement pour y pratiquer son activitée hors-rugby préférée « C’est l’activité idéale pour se changer les idées » confiait-il au Midi Olympique. Car le rugby, il n’imaginait pas en faire son métier il y a quelques années « J’ai toujours joué pour le plaisir. Je n’aurais jamais pensé me trouver ici dans un grand stade avec une équipe professionnelle. J’ai quand même fait quelques matches avec les Reds, mais j’étais trop souvent blessé. Mon contrat n’a pas été renouvelé, je le comprends. Et puis, les entraineurs voulaient que je m’étoffe physiquement mais c’est impossible. C’est génétique, mon père ne pèse que soixante kilos […] Mon poids n’est pas une excuse. Je me livre à fond sur tous les placages, si tu veux jouer à ce niveau, tu dois tenir la route. Après, je sais que je suis léger, ballon en main, je vais plutôt tenter l’évitement pour avancer ».