Serin : “Guy Novès m’a dit de continuer en club comme je le faisais”

Baptiste Serin

 

Invité par la radio landaise Fréquence Grands Lacs, Baptiste Serin est revenu sur son court passage à Marcoussis pour le dernier stage de préparation avant le Tournoi des 6 Nations. Il a reçu un “très bon accueil, j’ai rencontré de très bonnes personnes. J’ai eu une première parole avec le staff pour savoir où me situer, ce qu’ils attendaient de moi. J’ai rencontré des supers mecs. Il y en avait beaucoup avec qui j’avais déjà joué. J’ai rejoint mon pote de club Jefferson Poirot donc c’était plus facile pour l’intégration mais même les joueurs des autres clubs m’ont très bien intégré donc ça s’est plutôt bien passé […] J’avais tendance à écrire, quand on me demandait, surtout pour les professeurs, sur la petite fiche en début d’année que je voulais devenir rugbyman professionnel […] J’étais honoré et un peu fier sur le premier appel. J’étais vachement étonné parce que je ne m’y attendais pas du tout mais c’est une grosse satisfaction“.

 

Il s’est aussi exprimé sur l’impression qu’il a eu suite à son premier contact avec Guy Novès, le nouveau sélectionneur de l’équipe de France : “C’est quelqu’un qui dégage beaucoup d’aura. On est un peu impressionné par ce monsieur. Mais les premiers contacts que j’ai eu avec lui ont été très satisfaisants pour moi. Il a eu des paroles qui m’ont énormément motivé. Il m’a dit de garder mon enthousiasme, de continuer en club comme je le faisais […] En trois jours je n’ai pas non plus eu le temps de découvrir complètement. De part son palmarès en club avec Toulouse c’est quelqu’un qui dégage une certaine connaissance du sport et du rugby de haut niveau. Est-ce que ce sera le manager qui pourra amener l’équipe de France en haut, ça, je ne sais pas. J’espère mais en tout cas c’est quelqu’un qui dégage beaucoup de respect“.