Sonnes : “La réflexion se fait en fonction des adversaires”

Hugh Chalmers, Matthew Clarkin et Louis-Benoit Madaule

 

Depuis le début de la saison l’UBB a utilisé 15 combinaisons différentes en 3ème ligne à chaque fois dans le but de s’adapter à la composition d’équipe adverse ou bien de surprendre l’adversaire. Régis Sonnes revient sur ses nombreux changements : “On a gagné à Clermont avec une troisième ligne (SailiClarkinBraid), battu Toulon avec un autre (MadauleTauleigneBraid). On recherche à chaque fois la complémentarité puissance – déplacement – aérien avec l’ensemble du pack : la réflexion se fait en fonction des adversaires mais aussi avec la volonté que tout le monde soit dans le jeu, dans le rythme pour pouvoir après choisir […] Ce qui me plaît, c’est qu’ils se tirent la bourre. Ça élève leur niveau individuel au quotidien et, naturellement, l’équipe ».

 

Source : Sud-Ouest