Marti : “Dans ce groupe, il y a des types de valeur”

Laurent Marti

 

Dans les colonnes de Sud-Ouest, notre président Laurent Marti, revient sur le départ de Matthew Clarkin et Heini Adams, 2 joueurs importants de l’effectif, et l’importance de leur trouver des successeurs : “La belle histoire, c’est de trouver des mecs et d’aller ensemble le plus loin possible. Elle est où l’émotion si tu débourses 40 millions pour t’offrir les meilleurs joueurs du monde ? Ce n’est pas ma vision. Rien ne vaut la construction humaine […] Dans ce groupe, il y a des types de valeur. Un Louis Benoît Madaule, un Jandre Marais sont là pour prendre le relais. Chez les jeunes, un Baptiste Serin est le plus bel exemple d’un certain état esprit. Il est très attaché à l’héritage des anciens. On construira autour de ce joueur. J’aime aussi ce qu’a montré Simon Hickey. La transition se fait bien. Ce n’était pas gagné“.