Tauleigne : « C’est une fierté car on travaille dur »

Marco Tauleigne

 

Marco Tauleigne est revenu dans le quotidien Sud-Ouest sur ses débuts à l’UBB il y a 3 ans qui s’annonçaient très compliqués. « La première année, je n’ai rien fait pour pouvoir intégrer les pros. J’avais de grosses lacunes physiques qui m’empêchaient de jouer à ce niveau. Ludovic Loustau, (le préparateur physique) m’a mis deux-trois coups de fouets pour me bouger un peu. Je n’étais pas fainéant mais j’avais du mal à me mettre au travail. Aujourd’hui, je sais qu’on ne peut pas avoir ce qu’on veut sans rien faire. J’ai pris goût à bosser, je me sens en forme, j’ai perdu du poids … Je me sens à l’aise sur un terrain, alors qu’avant, je stressais sur le fait de pouvoir terminer un match ». Les efforts payent, Marco Tauleigne a fait 18 apparitions (12 en Top 14 et 6 en Coupe d’Europe) cette année et a signé son premier contrat professionnel. « C’est ce dont chaque jeune rugbyman rêve. C’est une fierté car on travaille dur pour pouvoir vivre un jour de notre passion. Signer son premier contrat pro, ça a un goût particulier mais ce n’est qu’une étape. Il ne faut pas s’endormir sur les acquis comme j’ai pu le faire auparavant ».