Sonnes : “L’enrichissement ce n’est pas l’argent, c’est les rencontres que l’on fait”

Régis Sonnes

 

Interrogé dans les colonnes de l’Equipe, Régis Sonnes est revenu sur son départ pour l’Irlande : “Ce qui m’intéresse c’est de relever des défis, car il faut que je réponde à leurs exigences. Je vais gagner moins d’argent puisqu’en Irlande mon salaire sera divisé par 2. Mais mes exigences financières c’est qu’on suffisamment pour vivre convenablement dans le pays où l’on est. Et l’enrichissement ce n’est pas l’argent, c’est les rencontres que l’on fait. Mes enfants vont découvrir une nouvelle méthodologie scolaire, ils vont s’ouvrir encore plus l’esprit. Avec Delphine mon épouse, que j’ai rencontré à Mont-de-Marsan il y a 25 ans et qui m’a suivi partout depuis, on en est à plus de 20 déménagements ! En août dernier, elle a été la première à qui j’ai dit que j’arrêtais. Mais ce n’était pas évident de se projeter […] Finalement Jules (11 ans) s’est fait une raison, maintenant il est content. Quant à Linon (13 ans), elle est dans le refus total pour l’instant. Mais la connaissant, sachant où on va et ce que je vais lui proposer, je sais que c’est elle qui ne voudra pas repartir de là-bas“.