Serin : “Je n’ai fait que deux matchs, je suis loin d’être arrivé”

Baptiste Serin

 

Répondant aux questions du Midi Olympique, après une tournée en Argentine réussie et de bien belles choses montrées sous le maillot de l’équipe de France, notre jeune demi de mêlée, Baptiste Serin, évoque ses performances sous le maillot bleu et son avenir international : “Je ne me projette pas. Certes, aujourd’hui, il y a une victoire mais il y a aussi eu une défaite sur le premier test. Je pense que la réussite vient du groupe, plus que d’un individu. Je sais que j’ai encore beaucoup de choses à travailler, tout le monde le sait, d’ailleurs. Moi le premier […] J’ai le sentiment d’avoir été un peu timide, de ne pas avoir assez tenté sur le premier test, alors qu’en club je le fais plus. J’ai essayé de me libérer, de changer mentalement la vision de mon premier match et de porter un peu plus le ballon […] J’apprécie le jeu qui est demandé et c’est vrai que j’ai sûrement un profil qui peut correspondre à ce que veut le staff. Je n’ai fait que deux matchs, je suis loin d’être arrivé. Il y a déjà eu en équipe de France des joueurs qui ont fait deux matchs et qui se sont éteints en suivant. Je vais donc continuer à bosser dans mon club, j’ai encore beaucoup à travailler sur mon poste. Mais je reconnais qu’une telle victoire est enthousiasmante […] J’avais peur d’avoir des difficultés à tenir physiquement car j’ai un poste qui demande de beaucoup coller au ballon. Je dois reconnaître que cela s’est avéré un peu compliqué au niveau du rythme, notamment sur le premier match. Aujourd’hui, les conditions ont fait que le rythme était moins soutenu. Mais tout va plus vite à ce niveau. Il n’y a aucun moment de latence, entre chaque phase de jeu. Il faut être en permanence en éveil. Mais, à certains moments, j’étais dans le rouge“.