Wiesniewski : “Depuis le début de saison, on est arbitré comme des condamnés”

jonathan-wiesniewski

 

Après le match et la courte défaite en fin de match de son équipe, Jonathan Wiesniewski, au micro de Canal + Sport, a poussé un gros coup de geule contre l’arbitrage dont est victime Grenoble depuis le début de saison : « Il a manqué ce qu’il manque depuis plusieurs semaines, c’est-à-dire d’être arbitré correctement. Ça commence à devenir fatiguant. Je le dis et je le redis. Reprenez les images. On reçoit La Rochelle et il y a une passe sur la ligne qui est acceptée tous les week-ends et essai refusé. On perd de 2 points. Le week-end d’après on reçoit Brive, mêlée enfoncée, on prend 2 cartons rouges. On va à Clermont le week-end dernier, il y a 3  fautes sur la dernière action, qui peuvent nous donner la chance de gagner. Refusé. Ce soir il y a encore une action, on franchit. Tout le monde le voit, il aplatit sur la ligne, il ne bouge pas d’un cm. Il faut quand même faire confiance au joueur. Refusé. Ça commence à devenir fatiguant. J’entendais l’entraîneur des ¾ de Bayonne dire qu’ils étaient arbitrés comme des condamnés. Nous ce soir c’est le cas. Depuis le début de saison, on est arbitré comme des condamnés et ça commence à devenir fatiguant. On veut un rugby spectaculaire, des équipes qui jouent, qui tiennent le ballon. Je crois qu’il vaut mieux avoir que des animaux de 150 kg, faire que des ballons portés et des chandelles, se faire chier tous les week-ends et tout le monde sera content. A un moment donné, on a envie de jouer, de tenir le ballon, on n’est jamais récompensé […] On est parti pour aller en Pro D2 vu comment c’est maintenant. Ça devient usant. Au moins qu’on nous respecte un minimum parce que tendre le bras contre nous ça se fait facilement, mais par contre quand c’est pour nous, c’est une mêlée, ce soir on ne comprend pas comment il peut refuser l’essai. Ça commence à faire très cher. C’est des points qu’il manque. On ne voulait pas en parler jusqu’à maintenant ».