Ibanez : “Le message général envoyé au grand public est terriblement négatif”

AFP
AFP

 

Ce week-end, le joueur du Racing 92, Ali Williams, et celui de Toulon, James O’Connor, ont été arrêtés en possession de cocaïne et ont terminé en garde à vue. Pour l’Equipe, notre manager Raphaël Ibanez a été invité à revenir sur cette affaire et le mauvais exemple que cela donne : “C’est trop! Quel est le message qu’on envoie aux jeunes d’écoles de rugby, aux éducateurs? Depuis quelque temps, avec les nombreuses affaires, on ne parle pas de rugby, de jeu, et ça me désole. Quelles seraient les réactions d’un pays de l’hémisphère Sud si un joueur français était dans la même situation là-bas ? Il serait en prison et les images tourneraient en boucle sur les chaînes locales… Il est temps que les institutions soient plus fermes sur ce genre de comportement car le message général envoyé au grand public est terriblement négatif“.
Il s’est aussi exprimé d’une manière plus générale sur le comportement de certaines recrues de l’hémisphère Sud en dehors du terrain, qui peut poser problème pour l’image d’un club : “Sur le long terme, ça implique une vraie réflexion sur l’éthique de notre rugby en France. Par ailleurs, j’ai cru comprendre qu’on allait se diriger vers une volonté de relancer la formation, pour voir arriver les joueurs français au plus haut niveau. C’est porteur d’espoir. Mais je ne peux pas dire pour autant qu’il y a trop d’étrangers. Avoir trois ou quatre joueurs étrangers qui amènent une plus-value, exemplaires sur le terrain et en dehors, ça porte une équipe. À l’UBB, nous en avons beaucoup. Et ils tirent le groupe vers le haut, respectent le mode de fonctionnement, connaissent les règles de vie du club, avec lesquelles je suis intransigeant. Mais le contraire, des joueurs qui ne respectent pas les règles, ça pose problème évidemment

 

Source : L’Equipe