Richard : “Ce n’est pas parce qu’ils sont professionnels qu’ils ne gardent pas un lien affectif”

Maillot supporters Burdigalais

 

Présente dans l’émission de TV7, Top Rugby, Elodie Richard, présidente des Burdigalais, est revenu sur l’histoire de l’association de supporters, presque aussi vieille que le club et qui fête aussi cette année, son 10ème anniversaire : « On a 6 mois de moins que l’UBB. Le groupe est né très bêtement. On a entendu dans les couloirs le bruit de l’union. Daniel Coumeigt, qui était supporter du Stade Bordelais, c’est rapproché de mon père […] On a laissé passer le 1er mois, puis le second on a fait une réunion et on s’est dit pourquoi pas mais c’était un peu utopique comme projet. Rassembler des Stadistes et des Béglais. Je me suis dit qu’il était fou. Au final on a trouvé ça très sympa […] Au bout de 2 ans, on a eu une présentation de joueurs et là j’ai plein de jeunes qui sont venus me voir et qui m’ont dit qu’il fallait qu’on avance et qu’on lance le club, qu’il fallait que ça bouge. Du coup c’était parti. Adhésion, déplacement et puis on en est aujourd’hui à une petite dizaine d’années de fonctionnement. On est aujourd’hui un peu moins de 200, ce qui est peu au regard de 26000 personnes, à mon grand désespoir. J’aimerais bien qu’on soit 300 ou 400. On a encore du mal à remplir des bus pour aller à Bayonne, ce qui est dommage aussi. On arrive quand même à faire des déplacements et à suivre les joueurs. Les joueurs nous ont aidés sur le déplacement de Bayonne et je les en remercie vivement. On avait quelques soucis pour boucler de déplacement et ils nous ont aidés en nous donnant des maillots dédicacés. Ils ont fait un geste et ça c’est important parce que je crois que les gens l’oublient aussi. Ce n’est pas parce qu’ils sont professionnels qu’ils ne gardent pas un lien affectif avec les gens qui les suivent et ils sont reconnaissants ».