Poirot : “Il y avait peut-être plus de possibilités en revenant au cœur”

 

Samedi dernier contre l’Afrique du Sud, l’équipe de France a peut-être trop cherché à vouloir jouer au large. Interrogé par l’Equipe, notre pilier Jefferson Poirot revient sur ce point : « En revoyant les images, il y avait peut-être plus de possibilités en revenant au cœur. On n’a pas su s’adapter, on n’a pas suffisamment utilisé nos armes comme Louis (Picamoles), Uini (Atonio) et c’est un peu dommage, parce qu’ils nous ont rapidement attendus sur la largeur et ils nous ont contrés comme ça ».