Laurent Marti : “On serait mort. Je pense qu’on aurait disparu”

 

Cette année l’UBB, en se déplaçant à Lyon va découvrir le Stade Gerland. En effet, suivant l’exemple de l’UBB, Lyon a décidé de changer de stade et d’investir, Gerland, plus spacieux que son stade de Vénissieux. Pour Sud-Ouest, Laurent Marti, revient sur ce que serait devenu l’UBB, sans la décision d’investir le Stade Chaban Delmas : « On serait mort ! Si à l’époque on avait accepté le pseudo agrandissement de Bègles et une multiplication de nos matchs au Matmut (Nouveau Stade de Bordeaux), nous ne serions plus en Top 14 aujourd’hui. Cela aurait touché grandement nos ressources, cela nous aurait privés de l’engouement populaire dont on bénéficie… Je pense qu’on aurait disparu […] Quand on voit l’engouement des Girondins pour le club et les retombées de 94 millions d’euros pour la Métropole, tout ça justifie largement qu’on puisse avoir un stade municipal à notre disposition, sans qu’on nous demande de loyer astronomique ».

 

 

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.