Marti et les sponsors

Laurent Marti Screen La Teste 3

 

Interrogé sur le problème de l’UBB de ne pas avoir de sponsor au niveau national, Laurent Marti sait que cela viendra avec les résultats et les titres. Alors, comme chaque saison, il met les bouchées doubles pour trouver de nouveaux sponsors le rejoignant dans cette aventure…
« On va tout chercher avec les dents, ça, on ne peut pas le nier. Quand je suis arrivé, on avait 2.5 millions de budget, donc on s’est construit progressivement. Là on fait un beau bond en avant, mais on le fait aussi grâce aux nouveaux droits TV. Cette année, on avait 13.3 millions de budget. Mais pour le sponsor national, c’est comme le pilier droit ou le 10 buteur, tout le monde en cherche. Ça vient avec les résultats, ça se mérite. Il faut des titres pour attirer de très gros sponsors. Mais ce qu’on constate c’est que le nombre de petits-moyens partenaires augmente chaque année un peu plus. Là, on commence à avoir une idée assez précise du partenariat privé que nous avons réalisé. Il va être en progression de 20% par les temps qui courent (hors droits TV), c’est déjà une belle satisfaction”.

 

L’occasion aussi de rappeler cette belle action “UBB Grands Crus” (voir ICI) ; « L’action qui a le mieux marché en effet c’est ‘UBB Grands Crus’, parce que là, on a réussi enfin à attirer le monde du vin. Et UBB Grands Crus est peut-être en train de devenir le sponsor majeur pour l’année prochaine. Alors, pas dans des montants incroyables, mais dans des montants importants pour nous. C’est original dans la mesure où c’est une association qui est externe au club, qui est gérée par des gens du monde du vin. Le projet de Hong-Kong découle justement du projet Grands Crus, entre le monde du vin à Bordeaux, et ce marché chinois qui est très fort ».

 

Retranscription Union-Bordeaux-Begles.com de Sud Radio