Christophe Moni : « Je suis toujours un peu surpris de voir débarquer un technicien anglais qui nous parle de French Flair »