Philippe Barbe : « C’est un peu compliqué, du coup c’est un peu logique de lui laisser la porte ouverte pour aller voler ailleurs »