Laurent Marti : « On cherche encore un pilier droit »