Trillo : “L’UBB a la tradition de la créativité”

 Jean Trillo

 

 

Invité de TV7 cette semaine, Jean Trillo a déclaré apprécier que l’UBB essaye de garder ce fond de jeu, élément essentiel pour les yeux des spectateurs. “L’UBB a conservé une tradition liée à la créativité qui est assez exceptionnelle. On en parlait récemment, dans un débat avec le Midi Olympique, sur la créativité qu’on savait disparue. Je pense que Bègles est un bon exemple de la conservation de cette créativité. Sur Clermont par exemple j’avais pris énormément de plaisir. C’est un rugby qui est frais, spontané, qui est fait d’imagination, d’adaptation individuelle et collective. Cela correspond à tout ce que l’on aime dans le rugby. Même si aujourd’hui il a évolué et ce n’est plus du tout de la même nature du jeu d’auparavant […] A l’UBB, C’est un mélange de culture moderne, avec le maintien de la tradition, la transmission de ce qui a été fait auparavant. Cette transmission-là, c’est ce dont on était attaché sur le terrain auparavant, et c’est un problème de société important à conserver”.

 

Il attache une importance à ce style de rugby et nomme deux joueurs en exemple. “La liberté qui leur est donnée est d’abord gérée par leur tempérament. A la base, Adams et Connor par exemple, sont des joueurs d’instinct et des joueurs qui respirent le rugby et la joie de jouer. Après il y a une forme de fragilité, le championnat atteint un niveau d’exigence aujourd’hui qui fait que chaque semaine il va falloir répéter cette performance, et c’est difficile… […] Le contexte de Montpellier était très particulier. La volonté de se transcender était peut-être supérieure à la nôtre”.

 

Top Rugby, TV7