Alexandre Peres : « Je ne suis pas persuadé que ça soit un choix totalement présidentiel »