Christophe Urios : « Ça n’est pas un problème de travailler avec d’autres »