Nans Ducuing : « Je suis arrivé en décembre-janvier, j’étais un peu crevé »