Olivier Brouzet : « On a trouvé les Français un peu désemparés »