Jefferson Poirot : “La fonction de capitaine m’a aidé dans le domaine du sang-froid”

 

Interrogé par le Midi Olympique, notre pilier gauche international, Jefferson Poirot, est revenu sur l’importance des mêlées, même au niveau international : “Je ne dirais pas que les mêlées sont moins importantes. Mais il y a un peu moins de vice, un peu moins de technique, c’est souvent juste un lancement de jeu. Mais elles restent capitales. Nous avons battu l’Argentine là-dessus dernièrement“.

Il est aussi revenu sur les points sur lesquels il s’est amélioré depuis qu’il est capitaine : “Je pense que la fonction de capitaine m’a aidé dans le domaine du sang-froid. Par le passé, il y a eu des moments où j’ai dérapé. J’ai pris un peu plus de recul et de hauteur et ça a aussi correspondu avec l’arrivée de mon premier enfant“.